Du whisky allemand?

Auteur : Étienne Bay

Quand on pense au whisky et qu’on ferme les yeux, on s’imagine une mer houleuse aux abords de l’Écosse ou une fraîche rivière qui brille sous les éclats du soleil du Kentucky. Le whisky est associé au Japon, à l’Irlande ou encore au Canada, mais certainement pas à l’Allemagne! Vous imaginez donc l'incrédulité qui m’habite depuis que j’ai découvert que, selon www.deutschland.de, l’Allemagne comptait 250 distilleries produisant du whisky en 2014! De ce nombre, 130 distilleraient uniquement du whisky.

D’après la Irish Whiskey Association, l’Irlande, mère patrie du Jameson et du Bushmills (pour ne nommer que ceux-là), n’en compte que 18! 232 DE MOINS!!!

Combien de shooters de Jameson me suis-je mis dans la barbe avant d’apprendre que la terre promise du malt était le pays des saucisses et des Mercedes? Pourquoi m’avait-on caché cette information des plus cruciales?

En fait, des 250 distilleries, la majorité sont des entreprises familiales qui ne distillent que de très petits volumes. En y repensant bien, c’est logique. L’Allemagne est reconnue pour ses bières composées essentiellement des mêmes ingrédients de base que le whisky. Le pays est également célèbre pour son schnaps, qui utilise presque la même technique de distillation que celle du whisky.

Le goût, me demandez-vous? Selon plusieurs experts, la plupart de ces whiskys manquent cruellement d’âge. Évidemment, puisque la renaissance de cette industrie a moins de 30 ans, on s’y attend. Ceci dit, on commence à voir des éditions plus matures recevoir des notes très enviables. Par exemple, Jim Murray, considéré par plusieurs comme le pape du whisky, a donné la note de 97 % au Single Cask Malt Whisky de Spinnaker. Il s’agit toutefois d’une bouteille distillée en 1988 et embouteillée en 2015, alors bonne chance pour mettre la main dessus. 

Maple Old Fashioned

Un classique... version québécoise!

Un futur succès planétaire, le whisky allemand? Si on pense à d’autres « jeunes » producteurs, c'est possible. L’Allemagne pourrait être comparée au Japon d’il y a 50 ans. En effet, les deux pays semblent partager plusieurs similarités, notamment une industrie de fabrication très forte, une population éduquée et une classe moyenne en santé. Les distilleries japonaises ont commencé à voir le jour au milieu des années 1920 et profitent actuellement d’une réputation enviable. L’Allemagne aura-t-elle besoin d’une cinquantaine d’années avant d’atteindre un tel renom? J’imagine qu’il va falloir regarder des deux côtés de la rue comme il faut pour en être témoin.


Crédit photo de couverture : Michael Mroczek, Unsplash

Suggestions

Smooth Traveler

Smooth Traveler

Cocktail créé par Pierre-Hugues Marois pour la compétition de Grey Goose 2016

Rhum au beurre

Rhum au beurre

Cocktail classique du temps des fêtes aux États-Unis

Flibustier des Indes

Flibustier des Indes

Un cocktail de conquérant!

Rhum and coke

Rhum and coke

Le célèbre rhum & coke revisité (et bien meilleur)

BOUTIQUE

Boutique

Découvrez notre gamme exclusive de produits de qualité et d’instruments indispensables.

Musique

Les meilleurs accords cocktail-musique

Voir plus de playlists

Restez en contact avec Boire

Instagram

Partenaires
LCC Vins et spiritueux